05/10/2017 - 12:13

Peace and Sport lance les Ateliers Sportifs – PJJ au service de l’insertion professionnelle des jeunes

Peace and Sport organise une nouvelle édition des Ateliers Sportifs en partenariat avec la Protection judiciaire de la Jeunesse (PJJ), à Montauban (Tarn et Garonne), pour mettre le sport au service de l’insertion professionnelle de jeunes en rupture d’activités sociales et/ou professionnelle.

Les Atelier Sportif-PJJ se déroulent du 3 au 20 octobre 2017 et offrent à 8 mineurs ou jeunes adultes des séquences sportives et des séquences pédagogiques à travers la remobilisation par le sport. Une équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs sportifs et d’acteurs sociaux animent ces Ateliers dans le but d’élever l’employabilité des bénéficiaires en transposant les valeurs du sport à la démarche d’insertion professionnel.

Pour partager son expérience, ce que les valeurs du sport lui ont apporté et servir de model pour la jeunesse, le Champion de la Paix Imanol Harinordoquy, l’un des meilleurs joueurs de rugby de l’histoire du XV de France, animera plusieurs séquences des Ateliers Sportifs.

Pour Imanol Harinordoquy : « Le sport est un vecteur important dans la société actuelle, c’est un outil magnifique à mettre au service de la cohésion sociale. En tant que sportif de haut niveau, j’ai envie de m’investir dans des actions concrètes œuvrant en ce sens. C’est pour cela que je m’implique dans les Ateliers sportifs de Peace and Sport. »

Au programme, des séquences pédagogiques seront consacrées à l’apprentissage des prérequis indispensables à la réussite du projet professionnel et à l’élaboration du préprojet professionnel. Des séquences sportives seront dédiées à la Préparation Physique Générale, à l’initiation à la boxe pédagogique et à la randonnée-orientation.

Depuis 2016, Peace and sport organise régulièrement des Ateliers Sportifs en France en partenariat avec des organismes d’Etat et des collectivités territoriales. L’implication d’un ou d’une Champion(ne) de la Paix, tels que Muriel Hurtis et Benjamin Boukpeti  lors d’éditions précédentes, renforce remarquablement l’intérêt et la motivation des bénéficiaires pour leur programme de réinsertion. Il en résulte que les bénéficiaires des Ateliers Sportifs s’engagent davantage dans leur programme de réinsertion que des personnes ne poursuivant pas ce type de démarche. Ainsi, les Ateliers Sportifs concourent à l’amélioration des politiques publiques d’insertion.

Share this news