CLOSE
25/01/2019 - 10:58

Peace and Sport et la WBSC lancent le Baseball5 dans le camp de réfugiés de Zaatari

La World Baseball Softball Confederation (WBSC) et Peace and Sport viennent aujourd’hui de terminer un atelier de deux jours en Jordanie qui présentait le Baseball5 à Zaatari dans le cadre du Programme “Live , le plus grand camp de réfugiés syriens au monde, dans le cadre d’un nouveau partenariat développé entre la confédération et l’organisation monégasque.

L’atelier, qui s’est déroulé les 23 et 24 janvier dans l’un des centres communautaires de l’UNHCR au sein de Zaatari, avait pour but d’enseigner les bases du Baseball5 à plus de trente entraîneurs, enseignants et coordinateurs de projets locaux travaillant dans le camp. Dans les semaines à venir, les entraîneurs commenceront à présenter cette nouvelle discipline peu coûteuse et axée sur les jeunes de la WBSC à la majorité des 80 000 réfugiés vivant dans le camp de Zaatari.

Au cours de l’atelier, la WBSC (qui fournit tout l’équipement nécessaire au programme), a organisé un certain nombre de démonstrations pour les entraîneurs le 23 janvier et les réfugiés le 24 janvier avec comme finalité une remise de certificats aux participants à la fin des matchs.  La WBSC espère que le Baseball5 trouvera sa place dans le camp sur la durée et qu’il contribuera à améliorer la vie quotidienne des réfugiés syriens.

Le Président et Fondateur de Peace and Sport, Joël Bouzou, a expliqué :

“Depuis 2017, Peace and Sport promeut le sport pour la cohésion sociale à travers son programme “Vivre ensemble” dans le camp de réfugiés de Zaatari. Il était donc évident pour nous de nous associer à la WBSC pour importer le Baseball5, un sport simple, peu coûteux et accessible qui peut être facilement pratiqué par les jeunes réfugiés et créer un véritable changement social durable.”

Riccardo Fraccari, président de la WBSC, a déclaré :

“Le Baseball5 a accru la capacité de la WBSC à exploiter le pouvoir du sport et à faire le bien partout dans le monde. Pour jouer, il n’y a besoin que d’une balle et d’une surface plane. Ce sport est accessible et nous permet d’avoir un impact positif sur les communautés pour qui l’accès au sport peut tout changer.

Je tiens à remercier Peace and Sport, le Comité olympique jordanien, les agences des Nations Unies et toutes les autres ONG qui nous ont aidés à réaliser cet important programme au camp de Zaatari. Faire du sport aura un impact positif sur la vie des enfants vivant dans cette zone difficile, et j’espère que notre travail à Zaatari pourra servir de modèle pour des programmes similaires dans des communautés mal desservies à travers le monde”.

Le porte-parole de l’UNHCR a ensuite ajouté :

“Nous sommes heureux de travailler en collaboration avec Peace and Sport et la World Baseball Softball Confederation pour présenter un nouveau sport aux réfugiés. Il y a plusieurs terrains de sport dans le camp qui offrent différentes opportunités aux réfugiés dans le but de promouvoir la paix et l’égalité des sexes par le sport”.

Share this news